Gampel

Dans ce village valaisan, la vie associative est dynamique, notamment grâce au club de gymnastique. En effet, presque chaque famille compte un ou une gymnaste.


Population: 1332
Site Internet: www.gampel-bratsch.ch

Affaires de famille en Valais

La vie associative donne le ton à Gampel-Bratsch.

 

 

Les fameuses cloches traditionnelles de la commune de Gampel-Bratsch, dans le Haut-Valais, aussi nommées «cloches du Gothard», qui résonnent dans les rues pendant le carnaval, pèsent jusqu’à 15 kilos et sont portées par les Gnooggär Füüdini. Ceux-ci portent également le Fätzilgwand, un costume fait de bouts de tissus rouges, verts, jaunes et bleus, ainsi qu’un masque pour ne pas être reconnus. «Mais nous savons quand même toujours qui se cache derrière quel masque», confie leur président, Peter Schnyder. Voilà plus de trente ans que les porteurs de cloches animent les rues, mais leur son auet cette façon de les faire sonner comme un seul homme continuent de fasciner Peter Schnyder. «Il est important de perpétuer cette tradition.» Son père lui-même était déjà Gnooggär Füüdini. «Il faut avoir ça dans le sang, sinon ça ne sonne pas bien», plaisante-t-il. A sa façon, la section villageoise de la Fédération suisse de gymnastique est aussi une affaire de famille, bien qu’elle compte plus de 222 gymnastes. «Presque toutes les familles du village y sont représentées», confie son président, Diego Hildbrand. Et ceux qui n’en font pas partie aident à l’organisation des événements et encouragent haut et fort les gymnastes lors des compétitions. Car la vie associative à Gampel-Bratsch est toujours animée.

 

66 SOCIÉTÉS sont actives dans la commune, don’t l’Association Rock Hock, organisatrice du festival Openair Gampel.